Inégalités : Cours par objet en L1

Deux cours par objet sont organisés et poursuivis lors des deux semestres au cours des deux premières années de licence. En L3, ils ne sont proposés qu'au second semestre parce que les étudiant.e.s sont incitée.e.s à partir au 1er semestre dans une université partenaire (semestre Erasmus). 

En première année de la double licence Économie-Géographie, les cours par objets s'intitulent Inégalités pour le premier cours et Europe et mondialisation pour le second. Dans ces cours, les enseignements sont bi voire pluri-disciplinaires (en plus de l'économie et de la géographie, les étudiant.e.s peuvent avoir des séances animées par des historiens, sociologues, anthropologues, etc.) :  dans la thématique générale, les enseignements sont croisés selon les disciplines. Ces croisements disciplinaires sur des mêmes objets d'étude forment l'originalité et l'attrait du diplôme. C'est bien une double-licence innovante ! Ces cours permettent de développer une solide culture générale en sciences sociales. Les apprentissages sont facilités par des modalités d'enseignement originales. 

Concrètement, comment cela se passe ? 

Concernant le cours Inégalités, une série de sous-thématiques sont abordées sous forme de mini-séminaires, aussi souvent que possible, co-animés par deux enseignants-chercheurs des deux disciplines. La participation de maîtres de conférences et de professeurs des Universités partenaires dans leurs domaines de spécialité dès la L1 est une caractéristique clé du double diplôme. Lors de l'année 2016-2017, les enseignements, coordonnés par Jonathan Marie, MCF en économie de l'Université Paris 13, ont notamment été développées autour des thématiques suivantes : 

  • Introduction aux inégalités économiques et géographiques : Pour initier le cycle de cours, plusieurs séances introduisent la façon dont on traite les inégalités en économie et en géographie. On y enseigne des outils et des indicateurs qui permettent de mesurer les inégalités. Les grands débats contemporains autour des inégalités économiques sont présentés. En économie, ces séances sont assurées par Jonathan Marie. Claude Grasland (Géographe, Professeur à Paris Diderot) introduit les concepts mobilisés en géographie, notamment par un jeu de rôle effectué en groupe. Enfin, par une séance co-animée, Claude Grasland et Jonathan Marie initient les étudiant.e.s au dialogue disciplinaire sur cette question d'actualité. 
  • Inégalités de santé Les thèmes de l’offre de soin, des différences entre systèmes de santé, des inégalités sociales de santé ou concernant les déterminants de la santé sont abordés. Ces séances mobilisent la sociologie, l’économie et la géographie grâce aux interventions de Nathalie Coutinet, Philippe Abecassis (MCF en économie de Paris 13) et de Sophie Baudet-Michel (MCF en géographie à Paris Diderot).
  • Inégalités de genre : animées par Irène Berthonnet (MCF en économie à Paris 13) et Olivia Volpi (Chercheuse en sociologie), ces séances permettent d'appréhender la diversité des implications des inégalités sociales entre hommes et femmes. 
  • Inégalités environnementales : séance animée par Alexandre Berthe (MCF en économie à Paris Diderot), les relations entre les inégalités économiques et les inégalités environnementales sont analysées.
  • Inégalités scolaires et éducatives : assurée par Léonard Moulin (économiste et chercheur à l'INED), la séance mobilise aussi plusieurs disciplines des sciences sociales. Les inégalités provoquées par les systèmes éducatifs sont analysées, avec un focus sur la France.
  • La naissance des inégalités : ces séances, assurées par Christophe Darmangeat, (enseignant-chercheur en économie de Paris Diderot), proposent une approche anthropologique des inégalités. Inégalités économiques et de genre sont analysées dans une perspective de long terme. 

Les thématiques abordées au sein du cours par objet Inégalités exigent des étudiant.e.s un fort investissement durant les séances, mais aussi et surtout à travers l'approfondissement, en autonomie, du contenu des séances. 

Pour faciliter l'acquisition des connaissances, les étudiant.e.s doivent rédiger au cours du second semestre des mini-mémoires. Accompagnés dans la méthodologie universitaire par des séances animées par les bibliothécaires de la BU droit-lettres de Paris 13 et par un suivi régulier des enseignants, les étudiants sont invités à mobiliser les éléments abordés lors des séances pour réaliser des travaux sur des ouvrages récemment publiés traitant de la question des inégalités.